Accueil

Hybride tenant un monocorde et chantant

Résumé

: 11

: enluminure

: manuscrit 1389, folio 3 verso, Vitae sanctorum, lettrine D, David

Localisation actuelle : Rouen, Seine-Maritime, France

Localisation d'origine : Saint-Evroult-Notre-Dame-du-Bois, Orne, France

Restauration : oui

: Initiale

: Hybride anthropomorphe musicien

48C75 48C7321

Lien(s) vers la base partenaire :
Initiale

Performateurs avec instruments

Performateur musicien avec l'instrument généralement dénommé monocorde (cithare planche avec résonateur boîte à corde frottée par un archet)

: musicien

: chanteur

: être imaginaire

: indéterminée

: hybride (constituante animale)

: La tête du musicien est celle d'un animal de type félin ; son corps est anthropomorphe. La gueule ouverte suggère qu'un chant accompagne la désignation de la note du monocorde.


monocorde
Taille : standard
Cordes apparentes : oui
Nombre de cordes : 1
Position des mécaniques : frontales
Forme des mécaniques : conique
Forme de l’instrument : rectangle
Niveau de réalisme : bon
Cas particuliers : 21 points indiquent l'emplacement des notes
Eléments décoratifs : tête humaine, 2 (chevalets fixes)
Position de l’instrumentiste : debout
Tenue de l’instrument : main gauche sur la caisse, main droite désignant le chevalet mobile



: 1


Groupes ajoutés
Aucun groupe ajouté
Ensemble ajoutés Aucun ensemble ajouté

: engendrement de la lettre

: consonance, ajustement ?, intervalle : quarte

: musique savante

: La note chantée par l'être hybride est sans doute à l'unisson de celle désignée sur le monocorde (consonance, ajustement ?). Le chevalet est placé aux 3/4 de la hauteur du monocorde (intervalle : quarte). Le monocorde est un instrument théorique et un support d'enseignement (musique savante). La lettrine est en outre l'initiale du nom David ; s'agit-il du Psalmiste ?

: instrument-support de l’image ?, corps performateur-lettrine, corps performateur-configuration de l'image

: Les trous de piqûre visibles sur le folio à gauche de l'instrument correspondent pour certains à l'emplacement des notes marqué par les points noirs ; c'est notamment le cas de la note désignée par le musicien-chanteur (analogie formelle "instrument-support de l'image ?").