Personnification de la musique; ensemble de musiciens jouant du luth, de la harpe, de l'orgue positif et de la flûte à bec

  • Musica
  • Musica
  • Musica
  • Musica

Résumé

: Personnification de la musique; ensemble de musiciens jouant du luth, de la harpe, de l'orgue positif et de la flûte à bec

: Saint-Denis, Île-de-France, France
Type de lieu : Église

: Gaillon, Normandie, France

: 16

: 1500 -1600

: Sculpture

: Bois

: Musicastallis

: Musica

: Un des personnages est très abimé et la joueuse d'orgue est décapitée. --Cette miséricorde pourrait former un couple avec celle indexée dans la fiche 99.L'iconographie est comparable au frontispice de la Margarita Philosophica de Gregor Reisch (1503-1504).Dans ces images, le personnage situé juste à droite de la personnification de la musique tient une tige (pour désigner la partition tenue par celle-ci ?).


:
Gregor Reisch, Margarita Philosophica, frontispice Musica (gravure, 1503)
Musicastallis


:

Performateur(s)
  • Informations sur le performateur
    Type: joueur/joueuse d’instrument

    Genre: homme

    Posture: debout

    Qualité: laïc, musicien professionnel

    Informations sur l'instrument
    Instrument généralement dénommé : luth - (Classification Hornbostel-Sachs : 321.321 )
    Nombre de cordes: 4
    Forme des rosaces ou ouies: lettres C
    Position des rosaces ou ouies: en vis à vis <>
    Position des mecaniques: indéterminée
    Complément: Le haut du manche de l'instrument est caché par un autre musicien et le bas par le bras de l'instrumentiste.
    Position de l instrumentiste: debout
    Tenue de l instrument: Contre la poitrine au creux du bras droit, le manche vers la gauche
    Mode de jeu: Cordes pincées avec un plectre
    Pince: oui
    Position de la main: près de la rosace
    Plectre: oui
    Forme de la caisse: piriforme
    Forme du fond: plat
    Presence de frettes: non
  • Informations sur le performateur
    Type: joueur/joueuse d’instrument

    Genre: femme

    Posture: debout

    Qualité: laïque, musicienne professionnelle

    Informations sur l'instrument
    Instrument généralement dénommé : harpe - (Classification Hornbostel-Sachs : 322.21 )
    Nombre de cordes: 4
    Arrangement des cordes: Cordes graves vers la colonne (l'extérieur), cordes aiguës vers l'intérieur.
    Position des mecaniques: indéterminée
    Complément: Une partie de l'instrument est endommagée, les mécaniques et la console notamment.
    Position de l instrumentiste: debout
    Tenue de l instrument: Contre la hanche gauche et la poitrine
    Mode de jeu: Cordes pincées de la main droite
    Pince: oui
    Position de la main: autre
    Colonne: droite
  • Informations sur le performateur
    Type: joueur/joueuse d’instrument

    Genre: femme

    Posture: assis

    Qualité: laïque, musicienne professionnelle

    Observations: Tête détruite ; assise sur un trépied.

    Informations sur l'instrument
    Instrument généralement dénommé : orgue - (Classification Hornbostel-Sachs : 412.1-8 )
    Systeme de suspension: Posé sur une table à quatre pieds
    Complément: La position des tuyaux est inversée, les graves à droite et les aigus à gauche, sans doute pour l'harmonisation de la scène sculptée.
    Type: positif
    Soufflet: oui
    Nombre de soufflets: 1 seul visible
    Nombre de tuyaux: 20
    Nombre de rangees de tuyaux: 2 rangées de 10 tuyaux chacune
    Jeu: clavier à touches
    Nombre de tirettes touches: 6 visibles, les mains de la musicienne cachent les autres
  • Informations sur le performateur
    Type: personnification de la musique, porte-partition

    Genre: femme

    Relation texte performance: rouleau (rotulus) tenu à deux mains

    Posture: debout

    Observations: Déroule la partition pour les instrumentistes. Un long parchemin (?) ondule autour de sa tête.

  • Informations sur le performateur
    Type: joueur/joueuse d’instrument

    Genre: homme

    Posture: debout

    Qualité: laïc, musicien professionnel

    Informations sur l'instrument
    Instrument généralement dénommé : flûte à bec - (Classification Hornbostel-Sachs : 421.221.12 )
    Perce: cylindrique
    Corps: droit
    Presence des trous: indéterminée
    Nombre de trous: Trous cachés par les mains de l'instrumentiste
    Trou de pouce: invisible
    Mode de jeu: doigts placés sur les trous
    Complément: Instrument abimé
    Type de flute: simple
    Trous: non visibles
    Nombre de trous visibles: Aucun
  • Informations sur le performateur
    Type: indéterminé

    Genre: homme

    Posture: debout de face, tenant une balance de sa main droite, main gauche sur la poitrine

    Qualité: allégorie ?





Nombre de performateurs: 5

Organisation de l’espace visuel impliquant la performance: hiérarchie centrifuge

Interactions entre les performateurs dans l'image: 1 personnification de la musique-4 musiciens : alignement, vêtements identiques

Position relative des performateurs et du support écrit figuré dans l'image: rouleau (rotulus), tenu à deux mains

Observations: La personnification de la musique occupe le centre gauche de l'image. Un homme lui fait face. Sur la gravure de la Margarita Philosophica de l'édition de 1503, il tient une branche ou baguette et approche son chapeau, tenu de la main, de la partition tenue par la personnification. Il semble en être ainsi sur la miséricorde (la trace de ce qui pourrait être le chapeau est visible à droite du rouleau). Deux duos de personnages debout flanquent ce groupe central ; à l'extrême droite, un homme barbu tient une balance à deux plateaux. L'un des plateaux contient des marteaux dans la gravure : il s'agit vraisemblablement de Pythagore.

Références à la théorie et à la perfection musicale: harmonie, mesure

Univers référentiel du son: musique savante

Observations: Le phylactère volant au-dessus de la dame porte-partition pourrait être une métaphore visuelle du son. Ces musiciens figurent une allégorie de la musique savante accréditée par la présence d'un personnage tenant une balance, évoquant les poids et mesures ; ils représentent aussi la musique d’Apollon opposée à celle de Bacchus que l’on trouve en face (99) sur une autre miséricorde des stalles de l’ancienne chapelle du château de Gaillon (cf. F. Billiet).

Analogies formelles: instrument-objet (instrument de mesure)

Observations: La balance fait référence aux poids et aux mesures et de fait aux proportions inhérentes à la musique (accords, intervalles, etc…). Cette miséricorde serait donc la représentation de la musique en tant qu’art libéral (cf. F. Billiet).